Les 2 et 3 décembre 2020 s’est tenu le 1er Symposium International « Human Health and The Ocean in a Changing WorldLa santé humaine et l’océan dans un monde en changement », organisé conjointement par la Fondation Prince Albert II de Monaco, le Centre Scientifique de Monaco et le Boston College. Le colloque a été consacré aux liens entre la santé humaine et les océans. MONASIA a été au rendez-vous.

La première édition de ce symposium, tenu à la fois en présentiel au « One Monte-Carlo » et en visio-conférence, a mis en évidence les conséquences désastreuses de polluants émis par l’activité humaine sur les océans, ainsi que leurs répercussions sur la santé humaine.

“La pollution n’a pas de frontière. C’est la raison pour laquelle on se réunit aujourd’hui pour une prise en charge globale des solutions.” a constaté le Président du Centre Scientifique de Monaco, Patrick Rampal, lors de la cérémonie d’ouverture.

Des scientifiques du monde entier appartenant à des structures de recherche internationales ont dressé un état des lieux à travers 24 présentations physiques ou virtuelles sur les enjeux qui lient santé humaine et environnement. Ces présentations de synthèse par des conférenciers internationaux de renomé ont été consacrées à des champs de recherches variés évoquant à la fois les effets positifs pour la santé humaine que représente le milieu marin mais aussi les effets négatifs sur la santé.

L’océan couvre plus de 70% de la surface de la planète, produit une grande partie de l’oxygène de notre atmosphère, régule le climat de la Terre et est la principale source de protéines alimentaires pour plus d’un milliard de personnes. Néanmoins, il est de plus en plus affecté par les changements mondiaux et les écosystèmes marins dégradés sont exposés à un risque persistant et croissant de dommages supplémentaires dus à la pollution microbiologique et chimique, à la surexploitation et au changement climatique.
Les interactions entre l’océan et la santé humaine sont nombreuses, complexes et pourtant largement méconnues de la majeure partie du public. Un véritable cercle vicieux. Si les activités humaines entraînent une pollution des océans, la dégradation de ces derniers occasionne d’importants effets sur la santé de l’être humain.

Ainsi que le souligne un communiqué attaché au Symposium, les interactions entre l’océan et la santé humaine sont nombreuses, complexes et pourtant largement inconnues de la majeure partie du public, des parties prenantes et de la communauté scientifique. D’où l’intérêt de cet échange international autour de la problématique des relations entre santé de l’océan et de l’être humain.

Certaines photos © Direction de la Communication, Manuel Vitali, Michael Alesi