MONASIA en déplacement en Suisse pour visiter CERN et un salon d’art – le prestigieux artgenève

En janvier, pour bien débuter l’année, MONASIA a profité de son voyage d’affaires en Suisse pour participer à deux événements d’envergure:  Une conférence au CERN «De l’arc-en-ciel à l’univers» présentée par Bruno Mansoulié, scientifique senior au CEA-France, et artgenève – un salon d’art contemporain et d’art moderne de première qualité et de renommée internationale.
Il n’y a rien de tel que de voir la physique en action pour exciter et inspirer. Tout le monde sait que la recherche fondamentale est la mission première du CERN, mais nous n’oublierons pas que ce laboratoire joue également un rôle essentiel dans le développement des technologies de demain. De la science des matériaux à l’informatique, la physique des particules exige le summum des performances, faisant du CERN un banc d’essai important pour l’industrie. Le CERN est l’endroit où nous faisons progresser les frontières de la technologie. Ici, vous pouvez apprendre, de première main, ce qui se passe à la pointe de la physique, et vous pouvez voir l’ampleur de l’ingénierie et de la technologie nécessaires pour nous aider à répondre à certaines des grandes questions sur l’Univers. En effet, la physique est basée sur des équations mathématiques. L’une des plus simples et pourtant les plus connues, puisqu’elle a atteint le grand public, est E = mc2. Mais généralement, leur apparence rigoureuse intimide, voire repousse, le non-spécialiste. Cependant, les équations de la physique peuvent révéler beauté et saveur, voire même de l’émotion. Elles possèdent un équilibre délicat entre forme et substance, un peu comme une œuvre d’art mêle la touche de l’artiste et le message profond qu’elle véhicule.

Ainsi, lorsque nous avons pris connaissance de la conférence qui aborderait cet équilibre entre l’esthétique des plus belles équations et leur efficacité pour nous aider à comprendre notre Univers, organisée par CERN au Globe de la science et de l’innovation, nous n’avons pas hésité à participer, désireux d’apprendre quelque chose de nouveau sur la physique et la nature d’un scientifique renommé, lequel peut concilier ce que nous voyons en tant que non-physiciens avec la vision d’un expert. De plus, l’illustratrice Lison Bernet était présente sur scène pour croquer la conférence en direct, ce qui a ajouté une atmosphère plus détendue. Si vous n’avez pas eu l’occasion d’assister à la conférence, nous vous recommandons vivement de visionner l’enregistrement dans les archives des médias du CERN: https://cds.cern.ch/record/2707221.

Bruno Mansoulié a même parlé de Monet ou de Picasso, ce qui nous amène au deuxième événement. Chaque année, artgenève accueille des galeries internationales et consacre également un large espace aux collections publiques et privées, ainsi qu’à des espaces indépendants et des conservateurs, favorisant un dialogue dynamique entre institutions et galeries. L’association MONASIA soutient, entre autres, les échanges culturels à travers des événements artistiques. Elle permet aux Monégasques et aux Peuples d’Asie de se rencontrer et d’en apprendre davantage sur leurs pays, leurs histoires et cultures respectives à travers ces événements culturels. Avec ses 95 galeries d’art, ses 15 expositions, ses vidéos d’art, ses espaces curatés institutionnels et ses collections privées, artgenève réunit pas moins de 125 expositions. Nous ne pouvions pas manquer un tel évènement.

M. Nefedov, qui est  lui-même un amateur d’art et mécène, a souhaité visiter notamment la HdM Gallery basée à Pékin et Hangzhou et la galerie Tang Contemporary Art qui possède quatre espaces d’exposition à Bangkok, Hong Kong et Pékin.

Tang Contemporary est pleinement engagé à produire de nouveaux projets qui promeuvent l’art contemporain chinois et asiatique du Sud-Est au niveau régional et à l’échelle mondiale, ainsi au’à encourager un échange dynamique entre les artistes asiatiques et ceux à l’étranger. Avec son plus grand espace dans l’emblématique 798 Art District de Pékin et l’un des espaces d’exposition les plus progressistes et les plus critiques de Chine, la galerie s’efforce d’initier un dialogue entre artistes, conservateurs, collectionneurs et institutions travaillant à la fois localement et internationalement. La galerie a collaboré avec le Bangkok Art and Culture Center sur une double exposition individuelle de Huang Yongping et Sakarin Krue-On. Aussi, elle a organisé avec succès la première exposition individuelle d’Ai Weiwei en Chine continentale. Tang Contemporary a également organisé de grandes expositions individuelles pour Qin Qi et Zhao Zhao à Pékin, toutes deux considérées comme les expositions les plus importantes des artistes à ce jour. Les expositions récentes incluent Huang Yongping et Shen Yuan.

HdM Gallery est une galerie contemporaine de premier plan avec un accent particulier sur l’art contemporain chinois. Fondée sur une passion pour l’art chinois, la première galerie HdM a été ouverte à Pékin en 2009 – dont le succès a conduit à une ouverture ultérieure de galerie à Hangzhou en 2013. Les fondateurs et partenaires Hadrien de Montferrand, Laurent Dassault et Olivier Hervet ont accumulé plus de 10 ans d’expérience et de compréhension du marché de l’art en Chine, témoignant de première main de l’écosystème artistique en évolution rapide de la Chine.

Nous avons été très impressionnés par les œuvres de Yongliang Yang. L’artiste dépeint des scènes de peintures de paysages et de calligraphies chinoises traditionnelles à travers le médium photographique, tout en utilisant la manipulation numérique. Il exploite le lien entre l’art traditionnel et le contemporain, en mettant en œuvre l’esthétique asiatique ancienne et les croyances académiques avec le langage moderne et les techniques numériques telles que la photographie, la peinture et la vidéographie. Il questionne les enjeux économiques, environnementaux et sociaux, confronté à sa peur des effets dévastateurs de l’urbanisation et de l’industrialisation effrénées en Chine et au-delà. Nous ne pourrions être plus d’accord!
Inspiré par sa culture ancestrale chinoise et l’artistique Shan Shui, Yongliang Yang travaille la photographie numérique comme un peintre. Bien que la forme prédominante de son travail soit le paysage, une analyse plus approfondie révèle des images faites de formes artificielles dans un environnement urbain contemporain en décomposition, où, par exemple, des arbres caractéristiques des peintures classiques de la Dynastie Song se transforment en treillis métalliques et des poteaux électriques et des montagnes couvertes par les gratte-ciels en ruines sont menacés par les inondations.

Et bien sûr, étant à Genève, l’une des plus belles villes d’Europe, située sur les rives du charmant lac Léman, entourée par les Alpes et le Jura, nous n’avons pas pu résister à flâner autour de notre somptueux et légendaire hôtel Le Richemond. Cet hôtel de luxe indépendant cinq étoiles fondé en 1875, est idéalement situé sur les rives du lac et offre une vue imprenable sur l’emblématique Jet d’Eau et la plus haute montagne d’Europe – le Mont Blanc. Au Jardin, le chef Philippe Bourrel partage une cuisine française élégante, légère et fraîche mettant en vedette le meilleur des produits locaux. Une expérience unique de l’amuse-bouche aux créations de desserts de Sébastien Quazzola, Chef Pâtissier de l’année 2019.

Avant notre départ, nous avons été invités à un atelier sur les opportunités dans le secteur indien des technologies propres organisé par l’Ambassade de l’Inde à Berne en partenariat avec swisscleantech, qui se tiendra en février. Swisscleantech est une association d’entreprises de technologies propres qui a été fondée à l’automne 2009 lors du Sommet sur le climat de Copenhague. Sa mission est de rapprocher les entreprises qui sont en faveur de pratiques commerciales écoresponsables. Il partage le savoir-faire, encourage l’innovation et contribue à un avenir durable.