Les célébrations du Nouvel An chinois sont sur le point de commencer. Comme nous vivons dans un monde interconnecté, où les cultures se répandent et se mélangent dans différents endroits, vous n’avez pas besoin d’être en Asie pour faire partie des festivités.

Malgré la pandémie COVID-19 et la situation exceptionnelle que nous vivons, nous avons marqué le début de la nouvelle année lunaire par un beau concert privé de guzheng.
Le guzheng est une cithare chinoise cueillie. Elle est ancestrale à plusieurs autres cithares asiatiques telles que le koto japonais, le gayageum et l’ajaeng coréens, le yatga mongol, le đàn tranh vietnamien, le kacapi sundanais et le jetigen kazakh. Le guzheng possède une grande table d’harmonie résonnante en bois de Paulownia. Les autres composants sont souvent fabriqués à partir d’autres bois pour des raisons structurelles ou décoratives. Le guzheng a pris de l’importance pendant la dynastie Qin (221-206 av. J.-C.). Sous la dynastie Tang (618-907 après J.-C.), le guzheng était peut-être l’instrument le plus couramment joué en Chine. Il possède un beau timbre, un large registre, de riches capacités d’exécution, une forte puissance expressive et a été profondément aimé des Chinois.
Nous, l’association Monasia et notre président Mikhail Nefedov, souhaitons exprimer notre gratitude à Zheng XIA qui nous a guidés dans un voyage inoubliable avec cet instrument de musique chinois très ancien. En effet, Confucius avait raison, “La musique produit une sorte de plaisir dont la nature humaine ne peut se passer”.
L’équipe de MONASIA est impatiente de partager avec vous nos moments mémorables sur les célébrations du Nouvel An chinois.
L’année dernière MONASIA a organisé un petit atelier de calligraphie chinoise, qui s’est avéré être une excellente activité du Nouvel An chinois Nous rappelons que la calligraphie chinoise est l’art d’écrire des caractères chinois avec un pinceau. Les calligraphes doivent suivre des règles très strictes. Chaque caractère nécessite un certain nombre de coups de pinceau écrits dans un ordre spécifique.

Et pour suivre les traditions, nous nous sommes réunis autour d’une table festive et joliment décorée, pour fêter comme il se doit le Nouvel An chinois.

Le Nouvel An chinois est également connu sous le nom de Fête du Printemps ou Nouvel An lunaire. Ce sont depuis longtemps les vacances principales et les plus longues de l’Empire du Milieu et d’autres pays d’Asie de l’Est, avec 7 jours fériés. Et il est aussi très riche de traditions, de superstitions et d’histoire.

En fait, la date du nouvel an chinois est déterminée par le calendrier lunaire: le jour férié tombe sur la deuxième nouvelle lune après le solstice d’hiver du 21 décembre. Ainsi, le nouvel an en Chine tombe à chaque fois sur des dates différentes du calendrier grégorien habituel, mais toujours entre le 21 janvier et le 20 février. Cette année, la fête est le vendredi 12 février.
Selon les données historiques du jour où Shun – l’empereur mythologique de la Chine ancienne, est monté sur le trône il y a plus de 4000 ans, il a conduit ses ministres à vénérer le ciel et la terre. Depuis ce moment, ce jour est considéré comme le premier jour du premier mois lunaire du calendrier chinois. Pendant la dynastie Shang (XVIIe-XIe siècle avant JC), c’était une cérémonie au début d’une année pour honorer les ancêtres et les divinités célestes. “Année” a été appelée “Nian” en chinois depuis la dynastie Zhou (1046 – 256 avant JC). En 1911, le pays a adopté le calendrier grégorien que nous utilisons dans la vie quotidienne, selon lequel le Nouvel An a été rebaptisé Fête du Printemps.

Selon les dires, le mot Nian (le mot chinois pour l’année) est le nom d’un dragon qui s’attaquait aux humains au début de chaque nouvelle année. La légende de Nian le dragon dit qu’un vieil homme a proposé de maîtriser Nian en lui demandant d’avaler d’autres bêtes, en lui disant que “les gens ne sont guère vos dignes adversaires”. Nian a accepté, protégeant ainsi les gens du mal. Selon la légende, le rouge est la couleur que Nian craint le plus. Ainsi, la coutume de faire la décoration avec du papier rouge et des pétards pour effrayer Nian fait partie intégrante des festivités.

En Chine, chaque année est représentée par l’un des 12 animaux du zodiaque: Rat, Buffle, Tigre, Lapin, Dragon, Serpent, Cheval, Mouton, Singe, Coq, Chien et Cochon. À partir du 12 février 2021, l’année du buffle, selon le zodiaque chinois, s’intègre dans un cycle de 12 ans avec chaque année représentée par un animal différent. Les personnes nées dans les années du buffle, y compris 1937, 1949, 1961, 1973, 1985, 1997 et 2009 connaîtront leur année de naissance du zodiaque (Ben Ming Nian). Contrairement au zodiaque astrologique occidental, où les signes spécifiques sont attribués à des mois, le zodiaque chinois a des signes attribués à des années entières. Cela signifie qu’un animal différent est associé à chaque année chinoise. Ainsi, en 2022, une année du Tigre débutera le 1er février. Les animaux du zodiaque ont une signification astrologique et sociale. Chaque signe représente certaines caractéristiques et on dit que les gens ont la personnalité de leur signe animal du zodiaque, car on pense qu’il domine l’année et influence le caractère et le destin des personnes nées dans cette période. Le buffle est honnête, patient et conservateur. Le buffle est plus heureux lorsqu’il est autorisé à faire ce qu’il souhaite. Ce sont également d’excellents parents car le buffle est considéré comme une créature fiable. Cependant, ce sont aussi des créatures têtues. En raison de leur caractère fiable, vous pouvez être sûr qu’un buffle terminera toujours la tâche qui lui a été confiée malgré un démarrage lent.

Traditionnellement, chaque année en Chine est symbolisée par une combinaison qui ne se répète qu’une fois tous les 60 ans. Cette combinaison représente l’un des 12 animaux du zodiaque d’une certaine couleur, correspondant à l’un des cinq éléments (eau, terre, métal, feu et bois). Le Nouvel An chinois 2021 symbolisera l’animal buffle et les éléments du métal, et la couleur principale de l’année sera le blanc. Le buffle est travailleur et honnête, et l’année du buffle sera fructueuse et pleine d’espoir. À propos, chaque cycle de 60 ans commence par un rat en bois et se termine par un cochon d’eau. Ceci signifie que notre cycle a commencé le 2 février 1984 et se terminera le 29 janvier 2044.

En tant qu’événement annuel le plus coloré, la célébration traditionnelle du Nouvel An chinois dure longtemps, jusqu’à deux semaines. Pendant cette période, la Chine est dominée par les emblématiques lanternes rouges, les feux d’artifice bruyants, les banquets et défilés massifs, et les célébrations du festival à travers le monde. Cependant, le Nouvel An chinois 2021 est pas comme les autres, en raison des perturbations causées par la pandémie de COVID-19 et ses mesures de restriction.

Comme Noël dans les pays occidentaux, le Nouvel An chinois est un moment pour se retrouver à la maison en famille, bavarder, boire, cuisiner et savourer un copieux repas ensemble. Par conséquent, le soir du Nouvel An, les familles chinoises se rassemblent autour de la table. Dans l’Empire du Milieu, il est d’usage de mettre richement la table pour un dîner de fête. Les femmes au foyer, en règle générale, préparent les plats les plus préférés de la famille. Traditionnellement, la viande et le poisson ne doivent pas manquer – un poisson entier cuit à la vapeur ou braisé représente un surplus chaque année. Différents types de viande, de légumes et de fruits de mer sont transformés en plats aux significations propices. Les ravioli vapeur sont indispensables pour les nordistes, tandis que les galettes de riz pour les sudistes. À propos, les ravioli chinois (jiaozi) sont l’incarnation figurative de l’un des principaux souhaits – la naissance de fils.

La nouvelle année lunaire est façonnée par la tradition et la chance est un thème central tout au long des festivités. Elle est le plus souvent représentée sous la forme d’un caractère de calligraphie, qui signifie bonne chance. Il proclame les vœux de la famille pour la prospérité, la bonne fortune et la santé. Les principales activités du Nouvel An chinois comprennent également le fait de donner des enveloppes rouges et d’autres cadeaux, de battre des tambours ou des gongs, et faire des défilés de rue avec des danses du dragon. En effet, on pense que la danse du dragon chasse les mauvais esprits et porte chance à la communauté. Des enveloppes rouges ou des paquets rouges contenant de l’argent sont offerts en cadeau, traditionnellement pour transférer la richesse des générations plus âgées aux plus jeunes. Mais ils peuvent aussi être donnés à des amis et des employés. On dit que l’enveloppe rouge porte chance à la personne qui la reçoit et à celui qui la donne. En plus, dans la tradition chinoise, il est bien connu que la couleur rouge symbolise la bonne fortune.

Le festival a une histoire de plus de 3800 ans et les célébrations du Nouvel An lunaire peuvent remonter à l’ancien culte du ciel et de la terre. Bien sûr, au fil des siècles, de nouvelles traditions ont été ajoutées et les célébrations sont devenues davantage axées sur le divertissement. Pour donner un exemple, en 1967, la nourriture était rationnée et il n’y avait pas d’argent, donc les vœux étaient pleins de ferveur communiste. De nos jours, à l’instar d’autres choses qui passent au numérique, les enveloppes rouges existent désormais également en version électronique et les gens peuvent envoyer de l’argent électronique et souhaiter via des messages instantanés sur WeChat (l’application la plus populaire en Chine).

À la fin de la nuit festive, des feux d’artifice et des pétards sont utilisés, car ils sont censés effrayer les mauvais esprits et attirer l’esprit de paix et de bonheur.

Lorsque les gens se rencontrent durant la période du Nouvel An chinois, ils se souhaitent chance, santé et bonne fortune. Ainsi, MONASIA vous souhaite à tous une année du buffle heureuse, prospère et en bonne santé!

PS : Nous remercions Carl Dahl pour cette merveilleuse œuvre d’art, sculpture d’un Taureau qui nous apportera chance et bonheur dans la prochaine année lunaire !